Soleure 2021

Du 20 au 27 janvier, le festival de Soleure sera l’occasion de voir de nombreux films suisses, Covid oblige, depuis chez soi. Au sein de la sélection, 32 films soutenus par Cinéforom :

A voix basse d’Heidi Hassan et Patricia Pérez
Bâtards de Malou Briand et Raphael Meyer
Croque-mort au féminin de Mark Wolfensberger et Marcel Schüpbach
«Le journal de Darwin (Darwin’s Notebook)» de George Schwizgebel
«De la cuisine au parlement Edition 2021» de Stéphane Goël
«Dew Point» de Seob Kim Boninsegni
Écorce de Samuel Patthey et Sylvain Monney
Heidi en Chine de François Yang
Il mio corpo de Michele Pennetta
Kombinat de Gabriel Tejedor
«La Gyranthera - traces d’Henri Pittier explorateur» de Mürra Zabel
«Le chant des grillons» de Maria Nicollier
Lélo, liberté et peinture d’Emmanuelle de Riedmatten
Les héros du tour de Bertrand Theubet
Maisonneuve, à l’école du vivre ensemble de Nicolas Wadimoff et Emmanuelle Walter
«Only a Child» de Simone Giampaolo avec la participation d’Emilien Davaud, Stéphan Nappez et Marjolaine Perreten
Plus chauds que le climat de Bastien Bösiger et Adrien Bordone
«Pomme de discorde (Alerte pesticide)» de Daniel Künzi
Réveil sur Mars de Dea Gjinovci
Schwesterlein (Petite sœur) de Stéphanie Chuat et Véronique Reymond
Sous la peau de Robin Harsch
«The Brain» de Jean-Stéphane Bron
«Trixie» de Bastien Genoux
Trou noir de Tristan Aymon
Tuffo de Jean-Guillaume Sonnier
Under Blue Skies (Suot Tschêl Blau) d’Ivo Zen
Yalda, la nuit du pardon de Massoud Bakhshi

et dans la Lockdown Collection by Swiss Filmmakers :
- «14» de Léo Maillard
- «Elena» de Séverine Barde
- «Les pestiférés» de Stéphane Goël
- «Oasis» de Lila Ribi
- «Revoir le printemps» de Germinal Roaux

Toutes les informations

6.1.2021

Partager