Palmarès FIFDH 2020

Malgré son annulation due à l’épidémie de Coronavirus, le FIFDH a tenu une édition repensée en ligne. Les compétitions de films ont bien eu lieu, et le festival a dévoilé ce week-end son palmarès.

Ainsi, Silence Radio de Juliana Fanjul a remporté le Prix Gilda Vieira de Mello dans la compétition Documentaire de création.

«Silence Radio nous plonge dans l’esprit courageux de la journaliste Carmen Aristegui, et explore toute sa complexité, sa générosité et son intelligence dans l’un des pays les plus dangereux pour travailler comme reporter révélant la corruption – le Mexique. La solidarité féministe et l’engagement à long terme de la réalisatrice Juliana Fanjul pour faire connaître au monde entier cette héroïne des droits de l’homme inspireront les spectateurs et spectatrices du monde entier.»

Notons également deux mentions accordées dans le cadre des Prix spéciaux décernés en milieu carcéral :

Ceux qui travaillent d’Antoine Russbach (Jury de Champ-Dollon)

«Nous souhaitons décerner une mention spéciale à Ceux qui travaillent d’Antoine Russbach. Ce film nous a fait comprendre combien la communication est importante dans nos sociétés et à quel point important de ne pas prendre de décision seul et qui ont de graves conséquences. Quel que soit le problème, ne pas choisir l’argent devant une vie humaine… Chapeau au réalisateur !»

Sous la peau de Robin Harsh (Jury de la Clairière)

«Nous souhaiterions aussi attribuer une mention à la réalisation de Sous la peau. Nous avons trouvé l’approche du réalisateur sur le sujet de la trans-identité très intéressante et importante.»

Ce dernier film a également reçu Prix du Jury des HUG - Artopie :

«Nous jury Hug Artopie nous attribuons le prix du meilleur film à Sous la peau de Robin Harsch pour la qualité de sa réalisation sur un sujet important qui nous concerne toutes et tous. La mise en lumière de l’association du refuge nous a fait nous rendre compte de l’importance du soutien qu’il faut accorder quand on traverse un moment difficile dans sa vie que ce soit pour une quête identitaire ou un changement d’identité. Nous souhaitons également souligner le courage de Effi, Soan et Logan d’avoir témoigner de leur transition à travers Sous la peau

 
 
 
 

16.3.2020



Partager